Enseignes africaines, un concentré de bonne humeur !

Enseignes africaines, un concentré de bonne humeur !

 Les enseignes africaines

Si vous avez l’occasion de voyager en Afrique de l’Ouest, vous verrez à n’en pas douter de nombreuses enseignes peintes à la main égayer les rues en terre battue. Généralement en bois, elles sont minimalistes et kitsch à souhait mais on ne peut qu’en tomber amoureux. Leurs couleurs vives ajoutées à l’ocre des rues poussiéreuses en font des paysages tellement contrastés et bien représentatifs de l’Afrique.

Emblèmes du salon de coiffure ou du barbier

coiffeur_kpaliméChaque échoppe a la sienne. Peintes à main levée, elles sont posées à même le sol près des salons qui sont généralement de simples cabanes de bois closes par un rideau pour cacher la vue et laisser rentrer l’air.

Vous savez avant d’entrer que vous êtes chez la reine de la tresse ou le chez le meilleur tailleur de barbes de la place. Et pour vous en convaincre le nom du salon vous en dira long.

En France on se gausse des jeux de mots pour les salons tels que “Séduc’Tifs”, “Deux l’Hair” ou “Je fais ce que Cheveux”. Certes, certains sont un peu tirés par les cheveux… En Afrique, croyances obligent, c’est plutôt Dieu qui va prendre possession des noms de salons. Ainsi vous prouverez des salons “Jesus never fails”, “Coiffure la main de dieu” ou “Touche divine”, souvent accompagnés de belles fautes d’orthographe. Sinon, les plus beaux superlatifs pour vanter le professionnalisme du propriétaire des lieux font légion.

Coiffeurs ou tailleurs mais pas que

Même si ce sont les plus représentées, ces enseignes ne sont pas la panacée des coiffeurs. Au Togo du moins, les restaurants de rue se signalisent aussi par les superbes panneaux. Aussi, le roi du foufou (igname cuite et pilée que l’on trempe dans une sauce avec la main droite), saura attirer votre attention avec ses meilleurs plats représentés en peinture. Les couturiers qui font légion dans ces pays ne sont pas en manque pour vous mettre en avant leur plus beau modèle de robe en pagne (ou en wax comme nous l’appelons chez nous). Ne soyez pas plus étonnés de croiser des enseignes de cartomanciennes ou de sorciers vaudou au coin de certaines rues. Vous voulez en voir de belles, regardez mon compte Pinterest.

A l’entrée des villages, le gouvernement appose également des messages de santé publique sur de grands panneaux. Ces derniers sont plutôt peints sur de la tôle et ont vite fait d’attirer la rouille.

 

Pour une déco tendance ?Déco enseignes

Mais les enseignes en bois peintes tendent aussi à laisser la place à d’autres plus modernes et en matériaux résistants. L’impression numérique a fait sa place et les belles pancartes de contreplaqué sont plutôt recouvertes d’autocollant que de peinture. C’est bien dommage mais ainsi va le progrès.

On trouve des enseignes en vente sur Internet à des prix souvent élevés d’autant qu’elles sont assez tendance dans une déco africaine, donc recherchées. Comme sur la photo ci-contre, accompagnée de poupées Clonettes ou de boutas sortes de bouilloires plastique colorées.

Pour la petite histoire, la Clonette est un poupée plastique fabriquée industriellement au Ghana dans les années 60. Elles sont de couleurs vives et parfois de deux couleurs. On en trouve encore parfois sur les étals des marchés d’Afrique de l’ouest mais beaucoup sont désormais fabriquées en Chine. Maintenant elle est plus utilisée en objet de déco qu’en jouet. Quand à la bouta, ou salata au Sénégal, même si elle en a la forme ce n’est pas du tout une théière. C’est encore moins une bouilloire car elle supporterai difficilement la chaleur. En fait ces récipients servent aux toilettes pour remplacer le papier ou pour faire des ablutions !

Alors, j’ai les poupées, les boutas, ils ne me manque qu’une enseigne. Vite un billet d’avion pour le Togo !

 

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu